Team BeYa

Les jeunes ambassadeurs

Les jeunes sont un élément central debeya tout le processus:

Que pensent-ils ? Quelles réalités vivent-ils au quotidien ? Que souhaitent-ils pour leur futur?

Les BeYA ou Belgian Young Ambassadors ont pour mission de découvrir ce que pensent les jeunes à travers des consultations qu’ils réalisent sur le terrain et de relayer ces informations vers le haut de l’échelle (niveau national et européen), notamment via des rencontres officielles avec les autorités et ministres compétents.

BEYA pic EULe Conseil de la Jeunesse est l’organe officiel d’avis et porte-parole des jeunes francophones de Belgique. Son rôle est de faire participer les jeunes (16-30 ans) au processus démocratique, notamment en récoltant leur parole sur une série de thématiques qui touchent directement ou indirectement la jeunesse pour ensuite la relayer auprès du monde politique. Le Conseil de la Jeunesse défend l’intérêt des jeunes et les représente au niveau national et international.

Les Jeunes Ambassadeurs, porte-parole de la jeunesse

Si tu t’engages comme jeune ambassadeur, tu travailleras de près avec les acteurs de la communauté française pour monter des projets , des rencontres avec les politiques locaux et régionaux et des consultations récoltant l’avis des jeunes. Nous demandons en effet que les jeunes ambassadeurs puissent s’engager autant que possible sur tout le cycle, à savoir de février 2019 à juillet 2020.

Notre team BeYA’s de choc 2019-2020 vient d’être constitué ! Les nouveaux visages arrivent bientôt. 

 

Julien Liegois

Je m’appelle Julien, j’ai 28 ans et j’habite à Uccle. Possédant un diplôme de bachelier « Assistant en psychologie » et de master « Sciences de la famille et de la sexualité », je travaille actuellement en tant qu’accompagnateur social au sein d’une association. J’accompagne des personnes handicapées afin de les aider à développer plus d’autonomie et d’épanouissement dans notre société. Je pourrais dire qu’être un jeune ambassadeur belge francophone est comparable à mon travail : récolter les opinions des jeunes sur plusieurs thématiques afin de les transmettre aux autorités nationales et européennes. Avec comme objectif final que ces dernières prennent des décisions permettant à la jeunesse de vivre de manière plus autonome, plus sereine et plus épanouie.

Contrairement à certains, c’est la politique partisane qui m’a initié à la représentation des opinions sur la scène internationale. En effet, grâce aux Jeunes MR, j’ai pu goûter aux rencontres et aux débats avec d’autres jeunesses politiques européennes. J’ai donc décidé d’étendre cette expérience à la politique non-partisane afin de pouvoir porter de manière la plus large possible les opinions des jeunes belges francophones.  Être BeYA était donc pour moi une opportunité à saisir et c’est ce que j’ai fait.

Le Dialogue Structuré représente un moment crucial pour exprimer les craintes ainsi que les espoirs de la jeunesse pour leur avenir. Alors saisissons notre chance et débattons !

 

 

Jean

Moi c’est Jean et je pense qu’il est vraiment opportun de pouvoir faire pont et mettre en lumière la parole des moins écoutés. Être un BeYA peut permettre cela et je suis donc honoré de pouvoir y apporter du mien. Quand je pense jeunesse, je me dit toujours que : « Nul n’est plus ardent que les cœurs de jeunes réellement engagés ».

 

 

Glodie

Je m’appelle Glodie, j’ai 19 ans et je suis Bruxelloise d’origine Congolaise. Devenir Belgian Young Ambassadors résulte pour ma part de ma volonté à être incluse dans le processus décisionnaire. Nous, jeunes du 21ème siècle, sommes confrontés à des problèmes pour lesquels l’ancienne génération n’a pas eu à faire face, et manifestons de nouveaux besoins dans un monde où tout se produit en un clic… Nos entités gouvernementales sont bien trop souvent en décalage avec nos nouvelles attentes.  De plus, stigmatisés, les jeunes sont exclus de l’élaboration de lois qui les touchent pleinement, la plupart d’entre nous ne voient même plus l’utilité d’élever sa voix.

Toutefois depuis 2009, l’Union Européenne a mis en place le processus de Dialogue Structuré afin de promouvoir la citoyenneté active des jeunes et leur permettre de faire entendre leur voix auprès des Etats membres et de la Commission européenne. Munis de notre inventivité, notre sens de l’innovation et bien sûr notre « jeune » âge (un atout lorsqu’il est bien utilisé) il est de notre devoir de nous ajouter à l’équation pour solutionner au mieux les divers problèmes de notre ère (transport, écologie, éducation, discrimination, nouvelles technologies,…) et ainsi laisser un monde meilleur aux futurs générations.

A travers des consultations, qui vise à récolter les avis de la jeunesse francophone, mon rôle ainsi qu’aux autres BeYA’s est de relayer les informations que nous obtenons vers les hautes instances politiques mais surtout de mettre l’accent sur l’accès aux droits pour développer la participation des jeunes. Ce que j’aime par-dessus tout c’est que nous sommes amenés à rencontrer et à échanger avec les jeunes de nos régions afin de les représenter, eux et leur réalité, pour le mieux mais aussi avec des personnalités locales. Mon pasteur m’a dit un jour « tu sais que tu es au bon endroit lorsque tu es de temps en temps fatiguée mais que tu n’es jamais fatiguée DU travail. » Et je ne suis clairement pas fatiguée du travail.

JE SUIS JEUNE, J’AI DE L’IMPACT !

 

 

Kévin

Je m’appelle Kevin, on peut dire que je suis un jeune esprit en quête de voyage et d’expérience. À l’instar de ceux de mon âge je suis de nature plutôt curieuse, à la différence près que je me passionne volontiers pour le droit et les sciences-politiques. En somme j’apprécie cette arène du débat d’idée mais comme disait ironiquement Coluche, il n’y a rien de pire que d’avoir 20 ans et des idées : tout le monde les trouve mauvaises. Mais il en faut certainement plus pour taire la fougue et les idéaux qui nous animent.

‘’Des portes closes et des nuages sombres, c’est notre héritage, notre horizon, le futur et le passé nous encombrent…’’ Ces mots peuvent sembler caricaturaux et pourtant ils se sont enracinés dans l’imaginaire collectif de nos jeunes générations. C’est une tâche bien difficile que de faire comprendre à quelqu’un qu’il a tort, alors qu’il a toutes les chances de croire qu’il a raison. Mon engagement au sein des Beya impliquait deux actes, vouloir savoir et oser dire. Ayant pris conscience que j’étais moi-même une pièce du puzzle, cette aventure fut pour moi l’occasion de me retrousser les manches et de participer à l’action  tantôt de manière proactive en allant sur le terrain discuter, convaincre, informer, consulter et tantôt d’une façon plus passive, en allant à la rencontre des décideurs politiques, en assistant à des conférences, en échangeant avec d’autres ambassadeurs sur nos différentes réalités nationales. Le dialogue structuré est vraiment d’un des moyens efficient à l’heure actuelle qui nous permet d’être acteur de notre lendemain, des bâtisseurs de l’Europe de demain.  Cette aventure m’aura appris une grande leçon de vie qui peut se résumer en cette simple phrase :  Nos choix doivent refléter non pas nos peurs mais nos espoirs.

 

 

 

Yasmine

Hello, je m’appelle Yasmine et je suis étudiante en Sciences Politiques à l’Université Saint-Louis. Je suis active dans plusieurs organisations de jeunesses dont le Conseil de la Jeunesse où je suis Jeune Ambassadrice du Dialogue Structuré Européen depuis maintenant plus de deux ans. J’ai eu l’opportunité de participer à une des précédentes conférence jeunesse qui a eu lieu à Tallinn (Estonie). Là-bas, j’ai pu porter la voix des jeunes Belges ainsi que discuter de thématiques comme les jeunes et l’avenir de l’emploi, l’union européenne et la discrimination. La participation des jeunes est selon moi, plus que fondamentale. Nous sommes les citoyens de demain et c’est en nous exprimant que l’on pourra changer les choses !

 

 

 

28378338_548635422185164_1365030314026674596_n 28468782_548635292185177_2046754045530861191_n

Rencontre avec Marie Arena, députée européenne (mars 2018).

17309556_1404219856265153_11567485485447515_n

Pour plus d’info, n’hésite pas à contacter l’équipe du Conseil de la Jeunesse :

tel : 02/413 29 29

mail : conseil.jeunesse@cfwb.be

elisabeth.evrard@cfwb.be

charline.cauwe@cfwb.be