Retour

La présidence du Conseil des Ministres: Kezako?!

Détails de l’événement

Juillet 2020 – décembre 2021

Conseil de l’UE

Fonce sur ce site pour en savoir plus!

Depuis le 1er juillet 2020, l’Allemagne occupe un poste clé au sein des institutions européennes : la présidence du Conseil des Ministres. Tu ne comprends pas bien comment tout cela fonctionne et tu as envie d’en savoir plus ? Alors les quelques lignes qui suivent vont surement t’intéresser !

Voyage au cœur des institutions européennes

Le Conseil des Ministres (appelé également “Conseil de l’UE” ou tout simplement “Conseil”) et le Parlement européen sont les colégislateurs : ils votent les différentes propositions d’actes législatifs qui sont soumises par la Commission européenne. Ce sont les ministres des États membres qui siègent au sein de ce Conseil. Celui-ci se réunit en différentes “formations” en fonction du sujet traité. Par exemple, il existe un Conseil « Éducation, Jeunesse, Culture et Sport » (EJCS), un Conseil « Affaires économiques et financières (ECOFIN) », ….

Attention, le Conseil de l’UE ne doit pas être confondu avec deux autres institutions : le Conseil européen (réunissant les chefs d’États et de gouvernement des États membres qui définissent ensemble “les grandes lignes de l’action de l’Union européenne”) et le Conseil de l’Europe (qui est une organisation intergouvernementale chargée, notamment, du respect des droits de l’homme dans 47 pays).

Une présidence…tournante

Afin de faciliter l’organisation des travaux de l’institution, le Conseil est doté d’une présidence. Mais il ne s’agit pas d’une présidence fixe…elle est tournante ! Tous les 6 mois, un nouvel État membre se retrouve à la tête de cette institution, et préside donc toutes les réunions des différentes formations.

Pour assurer une bonne cohésion des décisions et des thématiques abordées, les trois pays qui vont assurer successivement la présidence se concertent entre eux : on appelle cela “la Troïka présidentielle”. C’est un peu comme une course relais : l’Allemagne préside le Conseil jusqu’à la fin du mois de décembre 2020, elle donne ensuite le relais au Portugal qui cédera lui-même sa place à la Slovénie en juillet 2021.

Ce trio de pays a fait le choix d’articuler son action, durant le cycle de 18 mois (3 X 6 mois), autour d’une maxime : « Une Europe plus forte, plus équitable et plus durable ».

Et la jeunesse dans tout ça ?

Dans le cadre du programme européen “Dialogue Jeunesse”, le trio de présidences s’est accordé sur la thématique de “la Démocratie et de la participation des jeunes”, ce qui correspond au 11ème Objectif européen pour la jeunesse. Dans le cadre de ce programme, une Conférence de la Jeunesse aura lieu à Berlin en octobre prochain. Lors de celle-ci, nous irons porter les revendications de la jeunesse belge francophone sur la thématique de la démocratie et de la participation.

De manière plus générale, l’Allemagne a décidé de mettre l’accent sur la participation, l’emploi des jeunes et le travail de jeunesse. Il s’agira de développer plus amplement le « Youth Work Agenda », ou encore de renforcer le rôle des conseils de jeunesse nationaux à travers l’élaboration de lois nationales et l’octroi d’un financement structurel[1]

Nous espérons que tu y vois maintenant un peu plus clair dans ce méli-mélo institutionnel…et que tu resteras à l’affut des news européennes à venir dans les prochaines semaines !

Yamina Ben-Naoum et Loïc Perrin, Délégué.e.s « Dialogue Jeunesse »

 

[1] Djbr, “Youth wants to shape the EU German Council Presidency”, 07/01/2020, https://www.dbjr.de/en/article/jugend-will-deutsche-ratspraesidentschaft-mitgestalten/ (consulté le 19/08/2020)